Comment faire un CV ?

Apprendre à bien rédiger votre CV (curriculum vitae, " déroulement de la vie ") et une lettre de motivation, sont les deux bases nécessaires pour toute recherche d’emploi sérieuse permettant de trouver un emploi en France.

Plus concrètement, faire en sorte d’avoir le CV optimum pour parvenir à décrocher un entretien. Parce qu’ils représentent le premier contact avec le potentiel futur employeur, il faut faire en sorte que ces documents soient irréprochables, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Comment réaliser un curriculum vitae efficace ?

Pour faire un bon CV (curriculum vitae, " déroulement de la vie ") il faut découper le travail en 2 parties :

  1. Rédiger son CV : décider de son plan et écrire le contenu, on s’attache ici au fond,
  2. Créer et mettre en forme son CV : mettre en forme le contenu à l’aide d’un logiciel informatique type Word ou Open Office (gratuit), on s’attache ici à la forme.

Avant de s’atteler à la rédaction d’un CV original, efficace et qui marquera les esprits des recruteurs, il important de revoir les bases. Pour sauter ces informations il suffit de cliquer sur le menu de la liste ci-dessus.

Le rôle du CV dans la recherche d’emploi

Le Curriculum Vitae fait partie d’un tout, il vient donc compléter d’autres documents, sensations et événements qui déclenchent ou non l’obtention :

  • d’un échange de mail,
  • d’un rendez-vous téléphonique,
  • d’un premier entretien,
  • d’un second entretien,
  • d’une embauche à l’essai,
  • de la signature d’un CDI,
  • etc.

L’objectif à garder en tête ? Il faut "se mettre en valeur", certains auraient pu dire "il faut savoir se vendre avec son CV".

"En effet lorsque vous vous présentez via un CV pour l’obtention d’un poste, vous êtes un candidat qui doit savoir vanter ses points forts pour donner envie au recruteur de vous recevoir en entretien et à terme de vous embaucher."

Connaissez-vous les 5W ?

En journalisme, les étudiants apprennent à rédiger un article en suivant la règle des 5W : Who, What, When, Where et Why (Qui, Quoi, Quand, Où et Pourquoi).

C’est la formule pour obtenir une histoire complète.

  • Who did that? – Qui
  • What happened? – Quoi
  • When did it take place? – Quand
  • Where did it take place? –
  • Why did that happen? – Pourquoi

Votre CV et votre lettre de motivation doivent se compléter pour parvenir à raconter votre histoire dans son intégralité. Pour cela ces documents doivent répondre aux 5W.

Le CV apportera les informations suivantes : " Qui " et " Quoi ".

Exemple
  • Qui : Marie Dupont, 24 ans, aide-soignante
  • Quoi : " Actuellement en recherche de poste après 2 années de service au
    sein d’un hôpital et souhaitant intégrer une équipe dans un service de
    gériatrie. "

Comprendre le processus de recrutement

En entreprise, il y a ce qu’on appelle la période d’essai. Plus ou moins longue en fonction du poste visé, cette période d’essai permet à l’employeur comme au salarié de pouvoir revenir sur sa décision, autrement dit :

  • L’employeur peut remercier l’employé s’il n’a pas convenu au poste.
  • Le salarié peut décider de quitter l’entreprise si le poste ne lui convient finalement pas.

L’honnêteté et le mensonge dans un CV

Qu’est-ce que ce qui vient d’être lu ci-dessus induit pour le candidat ? Qu’il doit être honnête tout au long de sa démarche ! Rien ne sert de mentir sur un CV si on ne peut pas, par la suite, assumer le poste.

Cela n’engagera rien de bon sur le long terme, ni pour vous ni pour l’employeur. Faire preuve d’honnêteté et faire de ses faiblesses des forces sont des choses primordiales pour parvenir à mettre en place un processus d’emploi durable.

Comment rédiger son CV ?

Dans cette partie, nous allons voir comment vous pouvez mettre en forme votre CV en fonction de votre domaine. On reviendra sur les points que nous abordions précédemment : il faut adapter votre communication à votre cible et coller à ses attentes tout en gardant votre personnalité.

Un élément à garder en tête; le recruteur jugera en seulement 4 secondes, s’il va ou non lire plus en détail le CV en le parcourant rapidement en diagonale. Le recruteur doit donc voir clairement indiqués les éléments les plus importants : identité, numéro de téléphone, poste et projet. Il faut également garder à l’esprit le fait qu’un CV doit porter sur ce que vous avez fait ou voulez faire, et non pas sur qui vous êtes ou ce que vous voulez être.

CV original ou classique ?

Voici les deux cas de figure et les cas où ils sont appropriés ou non :

  • Le CV original : se dit d’un CV qui sort des normes et des codes. Il peut l’être par la forme ou sur le fond.
    • Par la forme : on va changer des éléments de place, faire une maquette plus ou moins graphique, utiliser des éléments qui feront ressortir le CV du lot…
    • Sur le fond : la forme reste traditionnelle, mais ce sont les informations sur le CV qui vont changer. Ex : intitulés humoristiques, second degré, information très spécifique…
  • Le CV classique : un CV qui respecte l’ensemble des standards que l’on peut voir un peu partout.

Dans quel cas puis-je faire un CV " original " ?

  • Pour des métiers où il est important de sortir de la masse pour augmenter ses chances d’être recruté (ex. : start-up, milieux créatifs…),
  • Pour répondre à des annonces qui ont volontairement été tournées au second degré,
  • Pour les métiers créatifs, artistiques ou du spectacle,
  • Si vous savez que les recruteurs cherchent à rencontrer des personnes qui sortent du lot.

Exemple de CV original #1 : un candidat postulant pour un poste en crèche, pourra mettre en avant sa créativité en utilisant l’humour dans son CV ou sa lettre de motivation. Il pourra par exemple faire figurer dans ses expériences professionnelles, des descriptifs amusants montrant qu’il a de l’imagination et qu’il aime être au contact des enfants.

Dans quel cas dois-je faire un CV "classique" ?

  • Pour des postes dans l’administration ou pour les postes demandant un certain formalisme,
  • Pour les entreprises qui cherchent des personnes capables de respecter des normes et des consignes strictes,
  • Dans la plupart des cas où le CV original ne trouvera pas sa place ! (cf. liste précédente).

Quelles sont les fausses bonnes idées pour un CV original ?

  • Rendre les choses illisibles ou incompréhensibles : par exemple un graphiste qui décide de faire un travail sur la forme, ne doit pas rendre trop complexe la lecture du CV. Il faut garder une certaine logique. De même les couleurs, si jeu de couleur il y a, devront être choisies pour faciliter la lecture…
  • En oublier que le CV est avant tout là pour informer le recruteur : faire original c’est bien, mais si ce n’est pas maîtrisé et que le recruteur ne retrouve pas des informations nécessaires, alors ce document deviendra anecdotique et inutile au recruteur.
  • Faire quelque chose qui vous plaît : l’univers de la création est complexe et subjectif. Si vous n’êtes pas sûr que votre CV aura des chances de plaire au recruteur partez sur un CV classique. En effet, que votre CV vous plaise ou que vous en soyez " content ", ne sert à rien dans le processus de recrutement. Il doit plaire au recruteur et doit être fait dans cet unique objectif ! Et comme le dit l’adage : " les goûts et les couleurs… "

Et donc, que faire ? Original ou Classique ?

Si vous avez bien lu depuis le début, vous avez certainement déjà la réponse. Elle est pleine de logique. Vous devez : avoir compris les attentes du recruteur, en avoir déduit ce que vous devez lui présenter, pour à la fois ressortir du lot (n’oubliez jamais que le recruteur recevra entre une dizaine et plusieurs centaines de CV pour une seule annonce publiée) et coller à ses attentes. C’est uniquement ces éléments qui devront déterminer votre choix final.

Si vous êtes jeune et que vous réalisez ce support pour la première fois et sans expérience, n’hésitez pas à demander à vos connaissances des exemples de CV qui ont fonctionné pour eux ou de consulter les nombreux exemples disponibles en ligne. Cela aiguillera grandement le choix et la détermination d’un style qui vous soi propre.

Les standards et mentions obligatoires

Comme dans tous les domaines, celui du recrutement a des standards et des mentions qui sont presque obligatoires (sauf cas particulier).

Voici une liste non-exhaustive des standards :

  • Les informations de contact : nom, prénom, numéro de téléphone, e-mail, adresse…
  • Cursus scolaire / Diplôme : selon votre âge pas besoin de trop détailler cette partie. L’intitulé des diplômes pouvant suffire. Si vous avez fréquenté des établissements à forte réputation, n’hésitez pas à indiquer leur nom.
  • Expérience professionnelle : vous devez indiquer pour chacune, au minimum; votre poste, l’entreprise, la date de début et la date de fin. Si vous avez de la place, vous pouvez ajouter une courte description de vos missions.

    Astuce : pour égayer votre CV ,vous pouvez mettre leur logo au lieu du nom des entreprises. Ça donnera un peu de couleurs à votre CV.

  • Références : selon votre métier, vous pouvez avoir des références : portfolio sur Internet, articles, thèse, personnes parlant de vous positivement, émission TV, etc. Ces références doivent être mises en avant.

    Astuce : si quelqu’un de reconnu ou ayant un poste élevé dans votre domaine a parlé de vous en bien, mettre une citation qui ferait office de recommandation dans le CV pourrait être un plus non négligeable. Dans ce cas-là, utilisez les guillemets, citez exactement ses propos et terminez par son nom, prénom, avec son poste et son entreprise si besoin.

  • Photographie : elle doit être présente, si vous postulez à un poste où le physique est un critère déterminant pour la mission confiée (ex : mannequin, modèle photo, acteur/actrice…). La photo sera généralement placée en haut à droite. Dans la plupart des cas elle n’est légalement pas obligatoire, donc si vous ne trouvez pas de photo à votre avantage n’en mettez pas. Ce ne sera rédhibitoire que dans le cas d’une mission où le physique est un critère déterminant.

    Astuce : si vous mettez une photo, vous devez être souriant, ne pas cacher vos yeux derrière des lunettes de soleil et être habillé en suivant les codes vestimentaires de votre secteur d’activité.

Aller plus loin, pour se démarquer des autres ?

Présenter les informations standards est une bonne chose, mais un recruteur va aussi et surtout positionner le candidat en fonction des choses qu’il aura faites en plus ! Et pour cause, sur des centaines de profils à compétences égales ou diplômes équivalents, il faut bien différencier les candidats… Si vous êtes engagé dans le milieu associatif, que vous avez travailler à côté de votre précédent emploi, que ce soit bénévolement ou non, si vous créez/éditez ou faites des choses en dehors du " circuit classique " et que cela peut apporter des points positifs à votre candidature, alors, spécifiez-le.

Les choses à éviter ?

  • Mettre une photo qui n’est pas à votre avantage,
  • Mettre des expériences qui dévaloriseront votre profil,
  • Faire des fautes d’orthographe,
  • Mettre trop de couleurs (3 maximum si elles sont bien utilisées),
  • Utiliser différentes polices de caractères. Limitez-vous à une police. Deux au maximum si vous savez ce que vous faites – une pour les titres et une pour le texte.
  • Il ne faut surtout pas mentir sur ses expériences. Si vous n’avez pas d’expérience dans un domaine donné, n’en inventez pas.

Passons maintenant à la pratique informatique, à la mise en forme et création du document/support en lui-même.

Comment créer et mettre en forme son CV ?

Maintenant que vous avez compris pourquoi il faut faire ou ne pas faire certaines choses, vous allez pouvoir vous mettre au travail et créer un CV qui vous corresponde et qui réponde aux attentes des recruteurs ! Si vous avez déjà un CV, deux solutions : repartir de zéro pour " faire le vide ", ou prendre comme base l’ancien et le modifier. Nous vous conseillons la première solution, quitte à comparer par la suite avec l’ancien.

Pour ce qui est de l’ordre des éléments constituants le CV vous devez vous reporter à la notion de pyramide inversée abordée plus tôt. Le plus important et le plus impactant devra être placé en premier. Ainsi si vos expériences professionnelles sont plus parlantes, ou que votre cursus scolaire est maintenant loin ; placez vos expériences professionnelles avant les informations sur votre cursus scolaire.

N’oubliez pas également que les recruteurs zapperont rapidement votre CV si à première vue il n’est pas clair.

N’oubliez pas également que vous devez utiliser des mots qui parlent au recruteur et qui, dans le cas où votre CV serait ajouté à une base de données, permettent à un recruteur de trouver votre CV. Ainsi si votre CV ne contient pas le mot bilingue, si un recruteur cherche une personne bilingue, il ne vous trouvera pas dans les CV-Thèque.

Les différentes parties

Vous l’avez compris votre CV reste un document assez libre, mais qui se doit d’être formel et de présenter des informations obligatoires, ainsi dans l’ordre d’apparition vous allez faire figurer :

À noter : vous pouvez consulter des modèles représentant ces informations dans la suite du guide de ZDW.

    • Votre nom/prénom, adresse, numéro de téléphone, email et éventuellement votre site Internet si c’est approprié ;
    • La mention de vos permis, en fonction des postes le Permis B est indispensable. Vous pouvez aussi indiquer si vous avez d’autres permis ou CACES, s’ils ont un intérêt dans le cadre du poste (moto, poids-lourds, bateau, etc.) ;
    • Votre photo en haut à droite, si c’est approprié au poste et que vous avez une photo à votre avantage, sinon n’en mettez pas ;
    • Un titre qui reprendra l’intitulé du poste visé ;
    • Pouvant être suivi de la description rapide de votre projet professionnel, faite une ou deux lignes bien rédigées, mais évitez les listes à puces, ça manque de personnalisation et d’âme ;
    • Vos expériences professionnelles (dans le cas où vos diplômes commencent à dater) ;
    • Vos diplômes (l’ordre peut s’inverser avec le point précédent pour les étudiants sortant tout juste de leur cursus) ;
    • Vos compétences : dans certains domaines il peut être intéressant de mettre en avant vos compétences sur les logiciels, à suivre des méthodes de travail spécifiques ou toute autre information ne pouvant pas figurer dans les parties " diplômes " ou " expériences " ;
    • Si vous êtes dans un domaine d’expertise, vous pouvez indiquer les résultats obtenus grâce à vos compétences dans vos expériences dans un encart dédié. Dans ce genre de cas, n’hésitez pas à utiliser des graphiques, sans qu’ils prennent trop de place, ça ajoutera de la couleur à votre CV. Ex. : " +30 % de vente en 3 mois sur ma zone de chalandise ", " +10 % de conversion sur la période mon stage "…
    • Les langues que vous parlez et/ou écrivez couramment. N’oubliez pas d’indiquer un niveau de maîtrise ;
    • Vos centres d’intérêt.

Important : L’ordre dépendra bien sûr du poste visé, ainsi un linguiste placera logiquement sa maîtrise des langues en premier ou après les diplômes, là où une secrétaire mettra plus en avant la maîtrise des logiciels et ses expériences.

Mettre en avant son projet professionnel

Selon le poste auquel vous postulez, vous pouvez avoir besoin d’indiquer au recruteur : ce que vous faites aujourd’hui et ce que vous souhaitez faire à l’avenir. En fonction des cas, une ou deux lignes suffiront à exprimer votre " projet ". Vous pouvez faire figurer ce texte en dessous du titre, avant tout le reste, ou en bas dans un encadré réservé. Mieux vaut éviter les listes à puces, c’est trop " impersonnel ".

Exemples

  • " Agent d’entretien pendant 5 ans dans la région de Strasbourg, je souhaite mettre au service d’une entreprise parisienne mes compétences et mon ardeur à la tâche. "
  • " Diplômé de l’ESC Grenoble, je souhaite intégrer un poste de chef de projet innovation au sein d’une start-up, afin de mener des projets techniques de leur création à leur aboutissement. "
  • " Ingénieur en poste au CEA de Saclay, je souhaite changer de poste pour intégrer un poste dans l’aéronautique. Mes diplômes et ma longue expérience professionnelle dans le nucléaire me permettent d’envisager sereinement de me reconvertir dans un secteur qui me passionne depuis plus de 20 ans. "
  • " Diplômée d’un BTS esthétique, je souhaite intégrer l’équipe d’un salon situé à Nantes. L’esthétique et le service font partie de mon ADN et j’ai grand plaisir à évoluer avec les clientes qui viennent faire des soins pour se sublimer. "

La discutable partie sur les " centres d’intérêt " / " divers "

Souvent critiquée, ou montrée du doigt comme inutile, faisons la lumière sur cette partie qui devrait dans la plupart des cas figurer sur un CV.

Cette partie rassemble des " hobbies " ou des " centres d’intérêt " divers qui ne trouvent pas leur place ailleurs. Si vous utilisez bien cette partie, elle peut jouer un rôle non négligeable pour la suite de la candidature.

Qu’il s’agisse d’une phrase ou d’une suite de " mots-clés " séparés par une virgule, peu importe. Ce qui compte c’est ce qui va y figurer. Il faut y placer ce qui vous intéresse en dehors de votre travail, que ce soit en relation, ou non, avec le poste visé. Mais attention, ne mettez pas des choses trop passe-partout.

Des exemples de ce qu’il ne faut PAS faire

  • " Lecture, sortir, les concerts, la plage, etc. "
  • " La gastronomie, Internet, le cinéma, mon chien "

Les centres d’intérêts qui ne sont pas " originaux " ou ne présentant pas d’intérêt par rapport au poste ne doivent pas figurer sur votre CV ! On évitera ainsi : " sortir ", " les concerts ", " le cinéma ", etc. Ces indications ne racontent rien sur qui vous êtes… On évitera également les sujets polémiques.

Le but de cette partie est d’éventuellement trouver des connexions, des points communs entre vous et le recruteur. Ou bien encore de montrer qu’en dehors du travail vous êtes également actif.

Si vous aimez la pêche, que vous êtes bénévole dans une association, que vous avez un talent particulier, que vous avez écrit un livre ou que vous parlez de temps en temps une langue régionale… Autant d’exemples qu’il faut faire figurer dans cette partie.

Imaginons que vous aimez un sport ou un hobby peu courant, mais pas pour autant " bizarre ". Si vous tombez sur un recruteur qui a le même hobby ou qui fait le même sport, vous avez une accroche personnelle avec lui ! De même si vous jouez d’un instrument et que vous tombez sur un recruteur qui lui aussi est passionné de musique, vous trouverez des sujets de discussion en entretien qui permettront de créer une connexion autre. Au contraire si vous avez joué de la flûte au lycée ou de la guitare pendant 1 an avant d’abandonner, ne le mettez pas ! Il faut vraiment présenter vos passions et ce qui fait votre personnalité, évitez les banalités.

Si vous n’avez pas de passion particulière, ou que vous ne faites rien de particulier, ne mettez pas sur votre CV cette partie " centre d’intérêt ".

Template et CV préconstruits

Avec cet ebook nous mettons à votre disposition des templates de CV. Ces templates sont principalement à destination de ceux qui ne maîtrisent pas bien les éditeurs de texte.

Nous vous déconseillons cependant dans la plupart des cas de faire du copier/coller de CV déjà existant ! Un recruteur qui recevrait plusieurs CV avec exactement la même mise en forme pourra avoir un à priori négatif sur les personnes qui n’auront fait aucun effort. Personnalisez au maximum votre mise en forme.

Impression en noir & blanc ou en couleur ?

Si vous avez fait le choix de mettre des couleurs, alors imprimez votre CV en couleur. Sinon imprimez-le en noir et blanc.

Le choix des couleurs est risqué si vous ne maîtrisez pas trop le sujet… Quoi qu’il en soit, imprimez sur du bon papier, suffisamment épais, quitte à acheter une rame de papier pour l’occasion.

Les daltoniens, par exemple, devraient éviter de se lancer dans un CV multicolore, sauf s’ils sont sûrs de ce qu’ils font et qu’ils ont un tiers de confiance pour valider leurs choix colorimétriques.

Attention également aux défauts d’impression, veillez à aligner les têtes de votre imprimante afin de ne pas avoir de traits blancs ou de bavures.

Quel format pour l’envoi par mail ?

Si vous ne le savez pas, lorsqu’on exporte un fichier Word (.doc, .docx) ou qu’on exporte un fichier Open Office (.odt), on se risque à des problèmes de compatibilité inter-logiciels.

Lorsqu’on envoie un CV par mail, il faut donc toujours veiller à l’envoyer au format PDF. Le format PDF c’est la garantie d’avoir un CV qui pourra être ouvert sans encombre.

Tous les logiciels d’édition de textes permettent l’export au format PDF.

Exporter un document en PDF avec Microsoft Word

  1. Cliquez sur l’icône Word présente en haut à gauche,
  2. Glissez la souris sur " Enregistrez-sous ",
  3. Sélectionnez " PDF ".

Exporter un document en PDF avec Open Office Writer

  1. Dans le menu horizontal allez dans " Fichier ",
  2. Exporter au format PDF,
  3. Enregistrer où vous le souhaitez sur votre PC.

Et après, on fait quoi ?

Une fois ce document indispensable dans le classeur du demandeur d’emploi, on peut se mettre à la rédaction d’une lettre de motivation.

Si vous avez encore des questions n’hésitez pas à consulter la Foire aux questions ci-dessous.

—-

Foire aux questions

Dans cette partie : les questions que l’on se pose le plus souvent lorsqu’on entreprend d’écrire un CV. Même si quelques-unes d’entre elles demandent parfois plus de réflexion, elles feront néanmoins tout le temps appel au bon sens.

Ne pas oublier : un CV clair, précis et honnête aura toujours un avantage certain.

Quelle taille doit faire mon CV ?

Votre CV ne devra pas dépasser 1 feuille A4 (recto/verso). Si vous êtes jeune ou avec peu d’expériences, une page recto (sans le verso) suffira largement. Ne vous étalez pas inutilement. Si vous avez trop d’expériences, ne gardez que les expériences significatives et pertinentes pour le poste visé.

Comment éviter d’être à côté de la plaque ?

Les temps changent, de même que "l’entreprise" doit pouvoir se remettre en question, le candidat doit être capable de s’adapter au marché de l’emploi actuel.

S’il ne le fait pas, il peut rapidement se retrouver " à côté de la plaque " et ne plus trouver de place dans un marché de l’emploi saturé dans certains secteurs. Les trous dans les CV marquent souvent mal, et plus vous attendrez pour faire bouger les choses plus le trou s’agrandira et deviendra difficile à justifier.

Nous sommes conscient, qu’Il est parfois des situations difficiles qui empêchent certaines personnes d’avancer sur ce type de sujets. C’est à chacun dévaluer ce qu’il peut ou ne peut pas faire.

Toujours est-il qu’il faut savoir se remettre en question, c’est fondamental, dans la vie professionnelle. Si vous essuyez un grand nombre de refus, suite à de nombreuses candidatures, vous devez être capable de vous remettre en question ou de remettre en question vos candidatures… Ce guide est justement là pour amener certains éléments de réponse. Voici quelques questions à se poser pour aider ce processus de réflexion à se faire :

  • "Ma candidature était-elle adaptée au poste ?" Nous l’avons vu et nous aborderons à nouveau le sujet dans la suite de cet ouvrage, vous devez postuler avec une candidature adaptée au poste !
  • "Le problème vient-il de mon âge ?" : Trop jeune, donc trop inexpérimenté ou trop âgé, ces deux extrêmes rencontrent des problèmes sur le marché de l’emploi, c’est un fait. Mais rien n’est insurmontable, il faut avoir conscience que votre âge peut-être une faiblesse aux yeux de certains employeurs,l’assumer et leur montrer que vous en avez fait une force ! Si vous êtes jeune et motivé : des dizaines d’associations sont à la recherche de bénévoles et elles cherchent certainement des compétences comme les vôtres ! Ne cherchez pas forcément la richesse dès vos premiers jobs, ce serait illusoire. Passer par la case bénévole au sein d’association est très formateur et apporte une vraie plus-value à votre CV

Puis-je mentir si cela me permet d’obtenir un poste en entreprise ?

On vous l’a déjà dit, il ne faut pas mentir, ni sur son CV ni sur sa lettre de motivation. D’après une étude européenne, 1 CV sur 4 contiendrait des mensonges… Un état de fait qui ne serait pas sans conséquence sur l’économie française puisque ces petits et gros mensonges coûteraient en cumulé plus de 1 milliard d’euros par an. Recruter une personne incompétente pour un poste génère en effet des coûts important pour l’entreprise : frais de recrutement, temps perdu à la formation, etc.

De plus on ne le répétera jamais assez, le mensonge ne vous apportera rien de bon. Il ne fera que vous placer dans des situations compliquées et souvent négatives pour vos prochaines candidatures. L’honnêteté est primordiale, et bon nombre de recruteurs verront d’un très mauvais œil un CV entaché de mensonges.

Puis-je faire un seul CV pour toutes mes candidatures ?

Généralement cela ne pose aucun problème pour un même poste, dans un même secteur d’activité, car ce sont les mêmes expériences que vous devrez mettre en avant sur votre CV. Mais comme nous l’avons déjà vu, vous devez personnaliser au maximum votre démarche. Si votre CV ne correspond pas au poste visé, vous n’aurez pas d’autre choix que de le modifier.

Dois-je mettre ma photo ?

La photo ne devrait pas être un critère de sélection pour le recruteur, pourtant elle l’est pour beaucoup de recruteurs et de postes (services commerciaux, service en contact direct avec le client, etc.). Si vous devez mettre une photo, alors choisissez-en une sur laquelle vous êtes souriant et vêtu d’une tenue dans laquelle vous vous sentez à l’aise. Inutile de porter un costume deux pièces si vous n’en mettez jamais. De même, ne choisissez pas une photo de mauvaise qualité ou une qui date de plusieurs années. Enfin, ne mettez pas une photo qui a servi à faire votre carte d’identité. On le sait tous : sur ce type de photo, on vous oblige à ne pas sourire. Allez donc refaire des photos sur lesquelles vous serez plus souriant et en forme afin de les utiliser pour vos CV.

Est-ce que mon CV doit être anonyme?

Vous n’avez rien à cacher et tout à démontrer, de plus les recruteurs n’apprécient pas ce genre de CV, c’est une réalité.

Doit-on donner un titre à son CV ?

Mettre un titre dans un CV n’est pas obligatoire, mais il est recommandé. Il vous permet de mettre en avant le poste visé.

Dois-je mentionner toutes mes expériences professionnelles ?

Si vous êtes jeune diplômé où que vous n’avez pas beaucoup d’expériences alors n’hésitez pas à tout mentionner sur votre CV, même si cela n’a pas vraiment rapport avec le poste que vous visez. Vous montrerez ainsi à votre recruteur que vous êtes travailleur. Bien entendu, si vous avez suffisamment d’expériences dans votre domaine sélectionnez ce qui sera susceptible d’intéresser votre recruteur.